Accueil > > Bienvenue

Bienvenue sur le site de l’Équipe Égypte Nilotique et Méditerranéenne, composante du laboratoire Archéologie des Sociétés Méditerranéennes, UMR 5140 (Université Paul-Valéry, Montpellier, CNRS, MCC).
 
 
 

ACTUALITÉS 

 

 

« Les fluides corporels en Égypte et au Proche-Orient anciens » du 5 au 7 septembre 2019

 

 

 

Publication : Guillaume Charloux, Christophe Thiers, Le temple de Ptah à Karnak III. La Favissa, Travaux du Centre Franco-Égyptien d’Étude des Temples de Karnak, BiGen 55, 2019.

 

 

 

En décembre 2014, les fouilles entreprises à proximité du temple de Ptah à Karnak ont mis au jour une favissa, à savoir une fosse comblée d’objets, creusée à quelques mètres à l’arrière du sanctuaire de la divinité. La fosse contenait trente-huit objets mobiliers, statues, statuettes et éléments d’appliques statuaires, en calcaire, grauwacke, alliage cuivreux et fritte égyptienne, parfois recouverts d’or. La visualisation et l’analyse du comblement de la favissa ont été rendues possibles grâce à l’apport des méthodes modernes de relevés photogrammétriques et de modélisation 3D. Creusée à la fin de l’époque ptolémaïque, la fosse a servi à abriter une statue « déclassée » du dieu Ptah datant du Nouvel Empire, entourée d’éléments mobiliers et de nombreux bronzes osiriens, la plupart des objets remontant à la Troisième Période intermédiaire et à la Basse Époque (XXVe et XXVIe dynasties notamment). L’analyse et l’interprétation du comblement conduisent, dans cet ouvrage, à s’intéresser aux caches sacrées égyptiennes dans leur ensemble et à envisager le présent dépôt comme le témoignage de l’inhumation d’une statue du dieu Ptah dans le cadre de rituels osiriens.

 

In December 2014, excavation near the temple of Ptah in Karnak uncovered a favissa –a pit filled with objects– dug a few meters behind the shrine of the god. The pit contained thirty-eight objects, statues, statuettes and statuary elements, in limestone, greywacke, copper alloy and Egyptian frit, sometimes gilded. The visualization and analysis of the favissa filling has been made possible by the use of modern photogrammetric survey, and 3D modeling methods. Dug at the end of the Ptolemaic Period, the pit housed a New Kingdom broken statue of the god Ptah, surrounded by religious artefacts and many Osirian bronzes, most of the objects dating back to the Third Intermediate Period and the Late Period (especially 25th and 26th Dynasties). The analysis and the interpretation of the data lead, in this volume, to look at the Egyptian sacred caches as a whole, and to consider the present deposit as a testimony of the burial of a statue of the god Ptah in an Osirian ritual context.

 

في ديسمبـر 2014، كشفت أعمال الحفائر بمحيط معبد بتاح عن خبيئة ‐ عبارة عن حفرة مُلئت بلقى ‐ حُفرت على بعد أمتــار قليلة خلف مقصورة الإله، وتحوي هذه الحفــرة عدد 38 من اللقى المتنوعة: تماثيل مختلفة الأحجام وعناصر من تماثيل من الحجر الجيري ومن حجر الجريواك وسبائك النحاس بالإضافة إلى الفيانس المصري وفي بعض الأحيان تكون هذه اللقى مذهبة.

لقد أصبح من الممكن تصور وتحليل هذه الخبيئة باستخدام المسح التصويري الحديث والنماذج ثلاثية الأبعاد. حفرت هذه الخبيئة في نهاية العصر البطلمي، وحوت على تمثال مكسور للإله بتاح من عصر الدولة الحديثة أحيط بعدد من اللقى الأثرية وكثير من التماثيل البرونزية الأوزيرية، ومعظم هذه اللقى يؤرخ لها بعصر الانتقال الثالث والعصر المتأخر(خاصة الأسرتين 25 و26).

إن تحليل وتفسير البيانات في هذا الكتاب يرشدنا إلى الأخذ بعين الاعتبار الخبايا المصرية المقدسة ككل واعتبار المحتوى الحالي كدليل على دفن تمثال الإله بتاح في سياق الطقوس الأوزيرية.

 

http://www.ifao.egnet.net/publications/catalogue/9782724707441/

http://www.cfeetk.cnrs.fr/actualite/2125/

 

 

Publication : Bernard MathieuLes textes de la pyramide de Pépy Ier, MIFAO 142, 2018.

 

 

Les parois inscrites des appartements funéraires de la pyramide de Pépy Ier, troisième pharaon de la VIe dynastie (c. 2330-2280), livrent le plus vaste ensemble de Textes des Pyramides actuellement connu. Fondée sur la publication de ces textes en fac-similés (MIFAO 118/1-2), dont une 2e édition est parue en 2010, la présente traduction intègre les compléments fournis notamment par la pyramide de Mérenrê et celle de la reine Ânkhesenpépy II, découverte en 2000 par la Mission archéologique franco-suisse de Saqqâra (MafS).

La traduction de près de 800 formules, dont 81 formules « nouvelles » (TP 1001-1081), est précédée d’une présentation générale de l’ensemble du corpus.

 

The inscribed walls of the inner chambers and corridors of Pepy Ist’s pyramid, the third Pharaoh of the VIth Dynasty (c. 2330-2280), offer the largest set of Pyramid Texts known. Based on the previous publication of these texts in facsimiles (MIFAO 118/1-2), a 2nd edition of which came out in 2010., the present translation includes additional material, especially from Merenre’s and queen Ankhesenpepy II’s pyramids, the last one discovered in 2000 by the French-Swiss archaeological Mission of Saqqâra (MafS).

The translation of about 800 spells, including 81 “new” ones (PT 1001-1081), is preceded by a general presentation of the whole corpus.

 

http://www.ifao.egnet.net/publications/catalogue/9782724707274/

 

 

♦  Projet Karnak : Achèvement de la mise en ligne de la Chapelle-reposoir de Philippe Arrhidée / The Bark-shrine of Philip Arrhidaeus is now fully available online

 

 

http://sith.huma-num.fr/karnak/2610

 

Débuté en 2014, la mise en ligne des scènes et inscriptions de la chapelle-reposoir de Philippe Arrhidée est aujourd’hui achevée. L’ensemble des inscriptions hiéroglyphiques de ce monument avec translittération et bibliographie de référence, la documentation photographique ancienne ainsi qu’une nouvelle couverture photographique haute définition complète sont disponibles dans le projet Karnak.

Reposoir permanent de la barque divine, il occupe le même emplacement que la chapelle-reposoir de Thoutmosis III, insérée dans le complexe du « Palais de Maât » construit sous le règne d’Hatchepsout. Longtemps considérée comme une copie fidèle de l’édifice de Thoutmosis III, la chapelle-reposoir de Philippe Arrhidée, bien qu’étant largement inspirée par la construction thoutmoside, présente des spécificités notables.

Begun in 2014, the online publication of the scenes and inscriptions of the Chapel of Philip Arrhidaeus is now complete. All hieroglyphic inscriptions of this monument with transliteration and bibliography, old photographic documentation as well as a new complete high definition photographic survey are available in the Karnak project.

 

As a permanent repository for the divine bark, it is located in the same place as the chapel of Thutmosis III, which was inserted into the complex of the “Palace of Maât” built during the reign of Hatshepsut. Long considered as a faithful copy of the Thutmosis III building, Philip Arrhidaeus’s chapel, although largely inspired by the Thutmoside construction, has some remarkable features.

 

♦  Conférences du Prof. Stefan Pfeiffer, professeur d'histoire ancienne à l'Université Martin Luther Halle-Wittenberg, Allemagne

 

 

Sandra Lippert et Ivan Guermeur ont l’honneur de vous inviter

au cycle de conférences proposé par

 

M. Stefan PFEIFFER

Professeur d’Histoire ancienne à l’université Martin-Luther

Halle-Wittenberg, Allemagne

 

·      Université Paul-Valéry, site Saint-Charles 1, Salle des Colloques 1

Mardi 11 septembre 2018, 18h à 19h00

The cultural appropriation of Egypt in Hellenistic Alexandria: The Ptolemies and the heritage of the pharaohs

 

·      Université Paul-Valéry, site Saint-Charles 1, Salle des Colloques 1

Vendredi 14 septembre 2018, 18h à 19h00

Offerings and libations for the king and the question of ruler-cult in Egyptian temples

 

·      Université Paul-Valéry, site Saint-Charles 2, Salle « Kouros » Mardi 18 septembre 2018, 18h à 19h00

The fat king of Egypt and Roman senators: the so-called cultural shock of a Roman embassy to the Ptolemaic court in Alexandria

 

 

 

 

_____________________________________________________________________________________
 
♦  L'ÉMISSION TÉLÉVISÉE DES RACINES & DES AILES À LOUXOR

 

 

L'émission télévisée Des Racines & Des Ailes du 13 septembre 2017 diffusée sur la chaîne France 3 sera consacrée pour partie aux travaux de la Mission épigraphique française dans la tombe de Padiaménopé (TT 33, Louxor, Égypte, VIIe s. avant J.-Chr.).

 

La mission est le fruit d'une collaboration entre l'Institut Français d'Archéologie Orientale (IFAO) du Caire (Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche) et les laboratoires Archéologie et Histoire Ancienne : Méditerranée, Europe, ARCHIMÈDE (Université de Strasbourg, CNRS, Ministère de la Culture et de la Communication, INRAP) et Archéologie des Sociétés Méditerranéennes (Université Paul Valéry - Montpellier 3, CNRS, Ministère de la Culture et de la Communication, INRAP).

 

Le film a été tourné lors de la mission de novembre 2016 par la société de production « Tournez s’il-vous-plaît » (Agnès Molia et Jacques Plaisant).

 

Pour en savoir plus, voir le carnet de recherche sur hypothèses.org intitulé Tombe thébaine n°33 (TT33) - Carnet de mission épigraphique française dans la tombe de Padiaménopé (Pétaménophis) 7è s. av. J-Chr.) .

 

Pour toute information, voir le dossier de presse ou contacter la co-directrice de la Mission, Isabelle Régen, isabelle.regen@univ-montp3.fr.

 

  

 

♦  Colloque international Tradition et transmission des rituels égyptiens anciens : continuités et ruptures, Campus Saint-Charles, les 17, 18 et 19 mai.

 

L'équipe Égypte Nilotique et Méditerranéenne du laboratoire Archéologie des Sociétés Méditerranéennes (UMR 5140), vous prie d'assister au colloque international Tradition et transmission des rituels égyptiens anciens : continuités et ruptures, organisé par MM. Federico Contardi (UMR 5140-ASM, Labex Archimede) et Andreas H. Pries (Eberhard Karls Universität, Tübingen), qui se déroulera sur le campus Saint-Charles de l'UPVM3, les 17, 18 et 19 mai, Salle 004 (17 mai) et Salle des Actes (18-19 mai).

 

 

 

♦  Décès du Professeur Jean-Claude Grenier (1943-2016)

 

Les membres de l'équipe ENM ont la douleur de vous faire part du décès, vendredi 22 juillet 2016, dans sa 73e année, de leur collègue, professeur et ami, Jean-Claude Grenier, professeur émérite à l'UPVM3 et directeur d'études honoraire à l'EPHE, section des sciences religieuses.

 


Dernière modification : 15-07-2019

Bienvenue





© 2014 – Égypte Nilotique et Méditerranéenne

Université Paul Valéry, Montpellier, Bât. E, route de Mende – 34199
Montpellier Cedex 5





1679016 visites - 759 visite(s) aujourd'hui - 8 connecte(s)