CENiMLes Cahiers « Egypte Nilotique et Méditérranéenne »

ISSN 2102-6637

CENiM
3

 Textes réunis et édités par Christophe Thiers, « Documents de Théologies Thébaines
Tardives (D3T 1) »
Textes réunis et édités par Christophe Thiers

Le présent ouvrage réunit une dizaine de contributions mettant en exergue différentes facettes des théologies qui se sont développées au coeur de la région thébaine dans le courant du Ier millénaire avant notre ère et plus spécifiquement dans les temples des époques ptolémaïque et romain

242 pages, 20 euros + frais de port.

TelechargerTable des matière au format PDF - Commander Commander cet ouvrage

CENiM
2

 Textes réunis et édités par Isabelle Régen et Frédéric Servajean, « Verba manent. Recueil d’études dédiées à Dimitri Meeks par ses collègues et amis »
Textes réunis et édités par Isabelle Régen et Frédéric Servajean

Trente-six études dédiées par ses amis et collègues à l’égyptologue français Dimitri Meeks. Ces contributions portent sur l’histoire, l’archéologie, la religion, la langue (lexicographie, paléographie) et l’environnement naturel de l’Égypte pharaonique. Autant de domaines que Dimitri Meeks a enrichis par des apports décisifs avec un savoir et un talent unanimement reconnus.

467 pages, 40 euros + frais de port.

TelechargerTable des matière au format PDF - Commander Commander cet ouvrage

CENiM
1

Jean-Claude Grenier, « L'Osiris ANTINOOS »
Jean-Claude Grenier

Cinq contributions pour approcher par des propositions nouvelles la question posée par l’ « affaire Antinoos » et la fabrication du dernier des dieux : une traduction des inscriptions de l’obélisque romain (l’Obélisque Barberini) qui se dressait sur le site de la tombe d’Antinoos et raconte son apothéose, la question de l’emplacement de cette tombe peut-être à Rome dans les Jardins de Domitia, sur la rive droite du Tibre, où Hadrien fit élever son tombeau dynastique (le Château Saint Ange), une évocation des circonstances de la mort d’Antinoos sans doute à l’issue d’une chasse au lion qui se déroula dans la région d’Alexandrie au début du mois d’août 130, quelques remarques sur la nature « royale » d’Antinoos et une analyse du contexte alexandrin de l’année 130 qui pesant sur sa divinisation fit, peut-être, d’Antinoos un dieu « politique » au lendemain de la « Guerre Juive » qui avait ensanglanté l’Égypte et à la veille de l’ultime conflit qui allait éclater entre l’Empire et la Judée.

979405 visites - 82 visite(s) aujourd'hui - 8 connecté(s)
© 2008 – 2013 - ENiM - Une revue d'égyptologie sur internet
Équipe Égypte Nilotique et Méditerranéenne - UMR 5140 - « Archéologie des Sociétés Méditerranéennes » (Cnrs) - University of Montpellier