Akhmîm

« Retour


Florence Saragoza, «  »
Florence Saragoza , P. Georges-Zimmermann

fr Le musée départemental des Antiquités à Rouen conserve une momie d’enfant (âgé de 2-3 ans) découverte en 1889 à Akhmîm par G. le Breton alors directeur et conservateur du musée. Si l’apparence extérieure de cette momie est tout à fait classique, l’examen radiographique indique que la tête est en fait maintenue au corps par une tige de palmier (gerid). D’autres momies présentent une telle particularité interprétée le plus souvent comme le témoignage d’une momification de piètre qualité. Il apparaît que la dislocation de la tête ne peut raisonnablement se produire lors des opérations de momification, mais semble plus logique si elle intervient longtemps après la mort. Dès lors, la tige de palmier sert à assurer au défunt son unité corporelle, un des principaux concepts de la pensée funéraire égyptienne. Le gerid témoigne d’un type d'intervention après inhumation différent de ceux mis en évidence dans la Nécropolis d’Alexandrie. Cela signifie également que l’emmaillotage actuellement visible n'est pas l’original puisque la momie a dû être bandelettée à nouveau après la resolidarisation de la tête au corps.

uk In the musée des Antiquités in Rouen, one can see a child mummy (2-3 years of age) discovered in 1889 in Akhmim by G. Le Breton who was at that time the director of the museum. It has the classical external appearance of a mummy, but x-Rays examination shows that the head is joined to the body with a piece of palm stalck (gerid). Several mummies present such a characteristic which is very often interpreted in terms of poor quality mumification. But it appears that such a fracture cannot occur during the mumification process, but, on the contrary, can occur a long-time after death. The fracture was repaired using a stick to guarantee the body unity of the deceased, one of the most important concepts of the Egyptian Afterlife. This gerid is a testimony of a post-burial intervention different from what can be done in the Necropolis of Alexandria. It also means that the mummy bandaging is not the original one as the mummy needed to be wrapped an other time after the head was replaced onto the body.

Consulter Consulter cet article (13838) - Telecharger Télécharger cet article au format pdf (7312)


Gamal Abdel Nasser, «  »
Gamal Abdel Nasser , Stefan Baumann, Christian Leitz

fr Dans le voisinage immédiat de l’inspectorat d’Akhmîm un bâtiment de l’époque ptolémaïque dédié au dieu Atoum a été découvert à une profondeur d’environ 5 mètres sous une maison à l’occasion d‘une fouille clandestine. Il s’agit d’une porte décorée mais non datée, les cartouches étant restés vides. Atoum est quatre fois représenté comme serpent et une fois avec une tête du faucon. Atoum étant caractérisé sur ces montants de porte comme un dieu primordial, il est possible que ce monument ait fait partie de la nécropole des dieux ancêtres.

uk A doorway recently discovered at the slope of the historic centre of Akhmim may be part of a chapel dedicated to Akhmim in the so-called necropolis of primeval gods and at the same time may also be an oracle site of the snake-shaped god Atum. Two texts inscribed in the temple of Athribis, 15 km to the southwest, likely refer to this district too. If this interpretation is correct, these texts mention the names of two buildings that would be part of that district. The first would be iAt Mnw: “the hill of Min” designating the sacred hill (iAt nTryt) and the second would be TpHt-Axt referring to the tomb of Osiris. The names of the sacred snake would be Atum xns iAwt and anx-HH: “the one with living Heh figure”, as indicated by the text in Athribis. Moreover, this text provides the names of two sacred trees: the kbs (= ksbt)-tree and the arw-tree – neither of which can be securely identified. Nevertheless, the relation between the ksbt-tree and Min of Koptos is attested since the Middle Kingdom. It is desirable to carry out scientific excavations in Akhmim to confirm or reject the assumptions mentioned in this article. However, this will not be an easy task to realize in the near future.

Consulter Consulter cet article (11114) - Telecharger Télécharger cet article au format pdf (6532)


ENiM 14 - 2021

10 article(s) - 7 juin 2021.



ENiM 1 à 14 (2008-2021) : 162 articles
1 072 531 téléchargements
1 878 069 consulations.

Index des auteurs Consulter
Mots clés Consulter

Derniers articles : Abonnez vous aux actualités

Frédéric Servajean
Les voiliers de Mérérouka
(ENiM 14, p. 229-248 — 7 juin 2021) Consulter

Frédéric Servajean
À propos de quelques termes nautiques égyptiens de l’Ancien Empire
(ENiM 14, p. 189-227 — 10 mai 2021) Consulter

Matthieu Bégon
nḏ = “roi de Ta Sety (Basse-Nubie)”
(ENiM 14, p. 183-188 — 22 avril 2021) Consulter

Jérôme Rizzo
À propos des représentations des statues de particuliers dans l’Ancien Empire. Du pseudo-profil à la figuration en aspective
(ENiM 14, p. 135-181 — 13 avril 2021) Consulter

Robert Steven Bianchi
Two silver skyphoi with Nilotic scenes revisited
(ENiM 14, p. 115-133 — 12 avril 2021) Consulter

Cecilia Benavente Vicente
Ptolemy III Euergetes in Leontopolis (Tell el-Moqdam)? The lost statue of the god Hermes-Triptolemus from the former Fouquet collection (Calouste Gulbenkian Museum Inv. No. 45)
(ENiM 14, p. 91-114 — 4 février 2021) Consulter

Louis Dautais
“C’est une multitude de navires-kftjw qu’il a faits pour moi...”. Sur l’égyptianité du bateau de type crétois
(ENiM 14, p. 75-89 — 28 janvier 2021) Consulter

Stéphane Polis, Luc Desert, Peter Dils, Jorke Grotenhuis, Vincent Razanajao, Tonio Sebastian Richter, Serge Rosmorduc, Simon D. Schweitzer, Daniel A. Werning, Jean Winand
The Thot Sign List (TSL). An open digital repertoire of hieroglyphic signs
(ENiM 14, p. 55-74 — 26 janvier 2021) Consulter

Charly De Maré
The ‘Abaton Decree’. Philological Study of Religious Texts from Philae
(ENiM 14, p. 21-54 — 25 janvier 2021) Consulter

Jonathan Maître
L’histoire d’Ḥm-jwnw et du vilain (petit) canard
(ENiM 14, p. 1-19 — 15 janvier 2021) Consulter



2158618 visites - 1360 visite(s) aujourd’hui - 14 connecté(s)
© ENiM - Une revue d’égyptologie sur internet
Équipe Égypte Nilotique et Méditerranéenne - UMR 5140 - « Archéologie des Sociétés Méditerranéennes » (Cnrs) - Université Paul Valéry - Montpellier III