ENiM 8 - 2015 (ISSN 2102-6629)

Sommaire

Pages
1-9

Jérôme Gonzalez, « À propos d’un titre spécifique d’après la documentation saïte d’Oxyrhynchos »
Jérôme Gonzalez

Identification du titre jmy-nww transmis par la documentation écrite issue des fouilles d’el-Bahnasa / Oxyrhynchos.

  • fr
  • uk

Pages
11-31

Mohamed Gamal Rashed, « The hieroglyph  and its assimilation with the iconography of the sun god »
Mohamed Gamal Rashed

Cet article étudie la signification de l’hiéroglyphe de l’œuf figurant un oisillon à l’intérieur et de ses variantes. Il examine les questions liées à sa signification ; la composition du hiéroglyphe en comparaison avec des hiéroglyphes similaires ; ses connexions métaphoriques avec d’autres hiéroglyphes, ses associations et le symbolisme de la cosmogonie de l’œuf ainsi que de son rôle mythologique. L’objectif principal de cet article est de mettre en évidence l’assimilation de ce hiéroglyphe avec l’iconographie du dieu soleil enfant à l’intérieur de son disque dans la première heure du Livre du Jour et du Livre des Morts. Cette assimilation est examinée au moyen des différents textes apparentés, de l’idée du dieu soleil enfant qui émerge de son œuf et de la ressemblance métaphorique du disque solaire avec l’œuf.

  • fr
  • uk

Pages
33-36

Stefan Bojowald, « Vier neue Beispiele für ägyptische 
Kurzschreibungen mit “b” »
Stefan Bojowald

Cet article étudie quatre nouveaux exemples de l’écriture abrégée par “b”. Le premier exemple montre que “b” pouvait remplacer “ḥb” “fête”. Le deuxième consiste en l’écriture “b.t” pour “ʿb.t” “laitue”, comme cela est discuté par les chercheurs depuis quelque temps ; le spectre est ici élargi par trois nouvelles interprétations. Le quatrième et dernier exemple est “b” pour “bȝq” “briller, être clair”. Autant que possible, les explications sont phonétiques.

  • fr
  • uk

Pages
37-66

Annie Gasse, « La Thèbes des morts. La dynamique thébaine dans les idées égyptiennes de l’au-delà
 »
Annie Gasse , Florence Albert, Silvia Einaudi, Isabelle Régen, Claude Traunecker

Le 24 février 2015 s’est tenue à Montpellier une table ronde rassemblant les membres du projet « La Thèbes des morts » inscrit dans le cadre du LabEx Archimède. Les participants ont exposé le bilan d’un an de travail et, chacun dans son domaine a montré comment, au cours du Ier millénaire avant J.-C., s’est manifestée la dynamique de la pensée thébaine dans le domaine funéraire. On trouvera ici un résumé des communications.

  • fr
  • uk

Pages
67-71

Hanane Gaber, « Asperger ou brûler le serpent « au mauvais visage (ḏwy-ḥr) » ? L’interprétation d’une scène de la deuxième chapelle de Toutânkhamon »
Hanane Gaber

L’examen d'une scène figurée sur le troisième registre de la deuxième chapelle de Toutânkhamon (1321) permet de cerner la nature des traits obliques, projetés par six déesses sur les têtes de six serpents, dénommés chacun « celui au mauvais visage (ḏwy-ḥr) ». Il est question de savoir s’il s’agit de d’eau ou de feu. Un examen contextuel de cette représentation, en particulier du nom, des caractéristiques de ces reptiles, de l’iconographie et des légendes accolées aux divinités, a permis de reconnaître dans ces lignes obliques des flammes. Si les mains des déesses répandent le feu, ce geste s’explique par la lumière du soleil qu’elles incarnent et qu'elles projettent sur les ennemis de Rê afin de les enflammer.

  • fr
  • uk

Pages
73-101

Jérôme Rizzo, « À propos de sʿnḫ, « faire vivre », et de ses dérivés »
Jérôme Rizzo

Le verbe causatif sʿnḫ, communément traduit par « faire vivre » ou « maintenir en vie », engage une réflexion générale sur les modalités du maintien du flux vital opéré par une autorité, qu’elle soit de nature morale, religieuse ou politique. Il apparaît que le « faire vivre » sʿnḫ ne rend jamais compte d’un acte créateur initial, mais plutôt de sa perpétuation, de son actualisation ou de sa répétition. Ainsi, dans un contexte funéraire, ce verbe sera mieux rendu par le sens « faire revivre » et, dans certaines circonstances, sʿnḫ peut encore être traduit par « nourrir », « approvisionner » ou encore « croître ». Cette étude s’achève sur le cas du « sculpteur » sʿnḫ(w) qui révèle une autre facette du champ sémantique de ce lexème.

  • fr
  • uk

Pages
103-111

Alexandre Loktionov, « Convicting “Great Criminals”. A New Look at Punishment in the Turin Judicial Papyrus »
Alexandre Loktionov

Cet article a comme but l’analyse des différents moyens de punition appliqués aux conspirateurs dans le Papyrus Judiciaire de Turin, y compris les corrélations entre des crimes et châtiments particuliers. En considérant quelques résultats peu concluants, l’étude souligne l’importance de la distinction entre exécution et suicide, ainsi que les situations où on peut trouver l’un ou l’autre. On fait également mention d’autres formes du châtiment, tels que la mutilation et les réprimandes verbales. Finalement, la pratique de renommer les criminels est à nouveau examinée à la lumière des crimes commis par les individus concernés. Dans l’ensemble, cette étude révèle la possibilité de châtiments complexes, qui possédaient en même temps des aspects pratiques et théologiques.

  • fr
  • uk

Pages
113-132

Jérôme Gavin, « Fausse position et heuristique au Moyen Empire »
Jérôme Gavin , Alain Schärlig

Les Anciens Égyptiens ont développé des procédés originaux et simples pour résoudre de nombreux problèmes mathématiques. Mais pour le comprendre, il faut se détacher de l’approche algébrique moderne. Nous rappelons d’abord qu’ils connaissaient la méthode de la fausse position. Cela ressort non seulement de quatre problèmes du papyrus Rhind, mais aussi de deux problèmes plus anciens contenus dans le papyrus 6619 de Berlin (nous proposons pour l’un d’eux un nouvel énoncé). Et nous montrons ensuite, à travers quatre problèmes – deux du papyrus de Moscou et deux du papyrus Rhind – que ce procédé s’inscrivait dans un processus heuristique beaucoup plus large.

  • fr
  • uk

Pages
133-185

Gyula Priskin, « The Dendera zodiacs as narratives of the myth of Osiris, Isis, and the child Horus »
Gyula Priskin

À part les signes clairement identifiables de la bande zodiacale, des quatre constellations conventionnelles égyptiennes et des planètes, les autres dessins des deux zodiaques de Dendera semblent dériver des systèmes de représentation traditionnels égyptiens. Ces représentations avec les figures des décans enregistrent des phénomènes célestes et des événements de culte référant qui racontent l’histoire de la mort et la résurrection d’Osiris, la fécondation d’Isis par son mari décédé et la naissance de leur enfant Horus. Ici les aspects astraux des mythes s’attachent aux phases de la lune, au cycle annuel du soleil et au lever héliaque de Sirius. Ainsi, les zodiaques, ne sont-ils pas des catalogues de constellations, mais des cartes du ciel conçus à un moment donné qui correspond à la coïncidence de la pleine lune et de l’équinoxe d’automne en 52 av. J.-C. et en 36 apr. J.-C.

  • fr
  • uk

Pages
187-221

Gamal Abdel Nasser, « A newly discovered edifice of Atum in Akhmim. Part of the necropolis of the primeval gods? »
Gamal Abdel Nasser , Stefan Baumann, Christian Leitz

Dans le voisinage immédiat de l’inspectorat d’Akhmîm un bâtiment de l’époque ptolémaïque dédié au dieu Atoum a été découvert à une profondeur d’environ 5 mètres sous une maison à l’occasion d‘une fouille clandestine. Il s’agit d’une porte décorée mais non datée, les cartouches étant restés vides. Atoum est quatre fois représenté comme serpent et une fois avec une tête du faucon. Atoum étant caractérisé sur ces montants de porte comme un dieu primordial, il est possible que ce monument ait fait partie de la nécropole des dieux ancêtres.

  • fr
  • uk

ENiM 9 - 2016

14 article(s) - 1 décembre 2016.


Index des auteurs Consulter
Mots clés Consulter

Derniers articles : Abonnez vous aux actualités

Frédéric Servajean, Stefan Baumann, Christian Leitz
Les dimensions des navires d’Hatchepsout et autres remarques sur la navigation en mer Rouge
(ENiM 9, p. 179-226 — 1 décembre 2016) Consulter

Johannes Auenmüller
Ein Model für eine Siegelplakette des Schatzhausvorstehers Netjeruimes aus der Sammlung Schwalm, Grevenbroich in Bonn
(ENiM 9, p. 167-178 — 14 novembre 2016) Consulter

Laila Azzam
The False Door of Ipy at Beni Hassan. Study II
(ENiM 9, p. 155-165 — 7 novembre 2016) Consulter

Cecilia Benavente Vicente
Eine löwenköpfige Bronzestatuette des Gottes Nefertem aus dem Ägyptischen Museum und Papyrussammlung in Berlin (ÄM 8988)
(ENiM 9, p. 141-153 — 3 novembre 2016) Consulter

Jean-Claude Goyon, Carole Mathe, Cathy Vieillescazes
À propos de la momie infantile du musée Calvet d’Avignon
(ENiM 9, p. 135-139 — 11 octobre 2016) Consulter

Mounir Habachy
À propos de la lecture « orthodoxe » du nom de couronnement de Ptolémée VI Philométor
(ENiM 9, p. 125-134 — 5 octobre 2016) Consulter

Mohamed Raafat Abbas
The Bodyguard of Ramesses II and the Battle of Kadesh
(ENiM 9, p. 113-123 — 28 septembre 2016) Consulter

Gyula Priskin
The Astral Myth of Osiris: the Decans of Taurus and Libra
(ENiM 9, p. 79-111 — 21 septembre 2016) Consulter

Ludovic Lefebvre
Quel souverain lagide fit don d’un gymnase à Athènes ?
(ENiM 9, p. 65-77 — 31 août 2016) Consulter

Wolfram Grajetzki
An Early New Kingdom Coffin from Abydos
(ENiM 9, p. 47-63 — 9 août 2016) Consulter

Twitter follow us Google+ follow us

979405 visites - 82 visite(s) aujourd'hui - 8 connecté(s)
© 2008 – 2016 - ENiM - Une revue d'égyptologie sur internet
Équipe Égypte Nilotique et Méditerranéenne - UMR 5140 - « Archéologie des Sociétés Méditerranéennes » (Cnrs) - Université Paul Valéry - Montpellier III