Égypte

« Retour


Ludovic Lefebvre, «  »
Ludovic Lefebvre

fr Le gymnase était à l’époque hellénistique un véritable symbole de la culture grecque et représentait le mode de vie hellène par excellence. Or, un souverain lagide fonda à Athènes – cité de culture entre toutes et qui disposait déjà notamment des gymnases du Lycée et de l’Académie – un nouvel édifice à une date qui reste indéterminée et dont la localisation n’est pas aisée. Cet article propose de retracer le contexte politique de la cité athénienne au IIIe siècle afin de tenter d’identifier quel fut le Ptolémée bienfaiteur de la cité.

uk The gymnasium was in the Hellenistic period a symbol of Greek culture and represented the Hellenic way of life. Interestingly, a Ptolemaic sovereign founded in Athens – the most cultural famous city and which already had gymnasiums like The Lyceum and the Academy – a new building at a date still unknown and whose location is not easy. This article aims to retrace the political context of the Athenian city in the third century in an attempt to identify who was the Ptolemy’s benefactor of the city.

Consulter Consulter cet article (7225) - Telecharger Télécharger cet article au format pdf (4747)


Mohamed Raafat Abbas, «  »
Mohamed Raafat Abbas

fr Les Chardanes faisaient partie des Peuples de la mer qui attaquèrent l’Égypte pendant la période ramesside. Les pillards chardanes étaient des ennemis de l’Égypte au début du règne de Ramsès II, qui proclama sa victoire sur eux. Après leur défaite, beaucoup d’entre eux furent capturés et intégrés dans l’armée égyptienne, devenant l’une des meilleures troupes d’auxiliaires étrangers. Ils furent employés par les Égyptiens pendant toute la période ramesside. Ils servirent comme unités d’infanterie ou comme gardes du corps du roi. Les célèbres reliefs décrivant la bataille de Qadech et la bataille de Dapour au temps de Ramsès II, la guerre libyenne de Mérenptah, ou les guerres libyennes et du nord de Ramsès III, mentionnent la présence significative des unités chardanes dans l’armée égyptienne. Cet article examine et discute le rôle des guerriers chardanes dans l’armée égyptienne pendant la période ramesside.

uk The Sherden were a part of Sea Peoples who attacked Egypt during the Ramesside period. The Sherden raiders were enemies of Egypt at the beginning of the reign of Ramesses II, who proclaimed its victory on them. After their defeat, many of them were captured and integrated into the Egyptian army, becoming one of the best troops of foreign auxiliaries. They were used by Egyptians during all the Ramesside period. They served as units of infantry or as bodyguards of the king. The famous reliefs describing the battle of Qadech and the battle of Dapour in the time of Ramesses II, the Libyan war of Merenptah, and the Libyan and northern wars of Ramesses III, refer to the significant presence of the Sherden units in the Egyptian army. This paper surveys and discusses the military role of Sherden warriors in the Egyptian army during the Ramesside period.

Consulter Consulter cet article (20867) - Telecharger Télécharger cet article au format pdf (5652)


Mohamed Raafat Abbas, «  »
Mohamed Raafat Abbas

fr Le Vice-roi de Koush (Fils royal de Koush) était un haut fonctionnaire de l’administration impériale égyptienne durant le Nouvel Empire. Les sources textuelles et archéologiques de la période ramesside indiquent que certains vice-rois ramessides ont joué un rôle militaire important durant les règnes de Séthy Ier, Ramsès II et Mérenptah, en maintenant l’autorité politique, économique et militaire de l’Empire ramesside dans ses territoires méridionaux. Ils participèrent aux grandes campagnes militaires ramessides contre la Nubie sous le commandement de leurs rois guerriers afin d’anéantir les révoltes nubiennes dans les régions d’Irem ou de Ouaouat. Ils menèrent également d’autres campagnes par eux-mêmes dans le même but ainsi qu’à des fins politiques ou économiques. Cet article examine et discute ce point afin de mettre en lumière un nouvel aspect de l’impérialisme égyptien en Nubie ramesside.

uk The Viceroy of Kush (King’s son of Kush) was a high official in the structure of the Egyptian imperial administration during the New Kingdom. The textual and archaeological evidence of the Ramesside Period indicate that some Ramesside viceroys had played a significant military role during the reigns of Sety I, Ramesses II and Merenptah, to support the political, economic and military authority of the Ramesside Empire in its southern territories. They had participated in the major Ramesside military campaigns against Nubia under the command of their warrior kings that aimed to crush any Nubian revolts in the regions of Irem or Wawat. They had also led other campaigns by themselves for the same purpose and for any other political or economic purposes. This paper surveys and discusses this point, in order to shed some light on a new aspect of the Egyptian imperialism in Ramesside Nubia.

Consulter Consulter cet article (5311) - Telecharger Télécharger cet article au format pdf (4157)


Mohamed Raafat Abbas, «  »
Mohamed Raafat Abbas

fr Mérenptah (1213-1203 av. n. è.) fit preuve d’une intense activité militaire au Canaan et en Nubie, qui eut une importante influence sur l’histoire de ces régions au Nouvel Empire en Égypte et à l’Âge du Bronze final au Proche-Orient. Les guerres asiatiques et nubiennes de ce souverain ont permis de réaffirmer l’influence de l’Égypte au Levant et en Nubie, effaçant les traces des importantes rébellions ayant eu lieu dans ces territoires de l’empire égyptien. Cet article analyse les perspectives historiques de ces guerres afin de mettre en lumière de nouveaux aspects de la politique militaire conduite par l’empire ramesside.

uk The Egyptian military activity in Canaan and Nubia was very significant during the reign of Merenptah (1213–1203 BC) and was an important part of the historical developments during the New Kingdom of Egypt as well as in the contemporary Late Bronze Age of the Ancient Near East. The Canaanite and Nubian wars of Merenptah reestablished Egypt’s influence in the Levant and Nubia after the massive rebellions that occurred in the territories of the Egyptian empire. This paper surveys and discusses some significant historical notes and perspectives on the Canaanite and Nubian wars of Merenptah, in order to shed some light on new military and political aspects of the Ramesside Empire.

Consulter Consulter cet article (3960) - Telecharger Télécharger cet article au format pdf (1709)


Sidonie Privat, «  »
Sidonie Privat

fr La voûte dite « nubienne » : une structure architecturale que l’on retrouve dès les premières dynasties égyptiennes. En Nubie ce type de construction est essentiellement réalisé en briques crues et il semble que les représentants du Groupe C (2400-1450 avant notre ère) en Basse-Nubie se soient familiarisés avec la maçonnerie en briques crues au début du Moyen Empire. En parallèle en Haute Nubie, la nécropole de Kerma (2450-1500 avant notre ère) comporte de nombreuses constructions voûtées en briques crues. Alors qu’en Égypte l’architecture voûtée en briques crues se développe en contexte funéraire, en Nubie elle est utilisée dans le domaine funéraire, cultuel mais aussi civil. Cet article retrace l’apparition et le développement de la voûte nubienne sur le territoire nubien dans le domaine funéraire.

uk The so-called “Nubian vault”: an architectural structure that can be found since the firth Egyptian dynasties. In Nubia this type of construction is mainly made in mud bricks and it seems that population of the C-Groupe (2400-1450 BC) in Lower Nubia became familiar with mud brick architecture at the beginning of the Middle Kingdom. In the same time, in Upper Nubia, the Kerma necropolis (2450-1500 BC) have numerus vaulted building in mud bricks. While in Egypt vaulted mud brick architecture developed in funerary context, in Nubia et was used together in funerary, cult and civilian. This paper traces the appearance and development of the Nubian vault in Nubia in the funeral context.

Consulter Consulter cet article (1048) - Telecharger Télécharger cet article au format pdf (358)


ENiM 13 - 2020

12 article(s) - 2 décembre 2020.



ENiM 1 à 13 (2008-2020) : 151 articles
818 094 téléchargements
1 468 590 consulations.

Index des auteurs Consulter
Mots clés Consulter

Derniers articles : Abonnez vous aux actualités

Simon Delvaux
Étude comparative des relevés de J.G. Wilkinson et A. Ricci sur les sites de Semna et Koumma
(ENiM 13, p. 285-310 — 2 décembre 2020) Consulter

Sidonie Privat
La voûte en briques crues dans le contexte funéraire nubien
(ENiM 13, p. 275-283 — 2 novembre 2020) Consulter

Andrés Diego Espinel
A lion in a lettuce? Some ideas on a group of late Old Kingdom maceheads
(ENiM 13, p. 263-273 — 27 octobre 2020) Consulter

Franck Monnier
Données nouvelles sur les appareils de maçonnerie des grandes pyramides
(ENiM 13, p. 237-261 — 27 juillet 2020) Consulter

Laura Parys
La conception du monde inversé dans le Dialogue d’un homme avec son ba
(ENiM 13, p. 217-235 — 8 juin 2020) Consulter

Matthieu Bégon
Une probable représentation de la reine Meret-Neith en tant que régente du roi Den
(ENiM 13, p. 211-215 — 26 mai 2020) Consulter

Thierry Bardinet
La route d’Outénet au mont Laban. Une nouvelle étude de deux conjurations du papyrus médical Louvre E 32847
(ENiM 13, p. 151-209 — 12 mai 2020) Consulter

Mohamed Raafat Abbas
The Canaanite and Nubian Wars of Merenptah: Some Historical Notes
(ENiM 13, p. 133-149 — 11 mai 2020) Consulter

Réka Vadas
‘The Beautiful Place of Kyphi and Wine’. The Laboratory at Esna Temple
(ENiM 13, p. 93-132 — 29 avril 2020) Consulter

Henri Charles Loffet
Un bien mystérieux Pa-di-Ousir, né de la dame Setcha-iret-binet
(ENiM 13, p. 79-92 — 9 mars 2020) Consulter



2026934 visites - 428 visite(s) aujourd’hui - 10 connecté(s)
© ENiM - Une revue d’égyptologie sur internet
Équipe Égypte Nilotique et Méditerranéenne - UMR 5140 - « Archéologie des Sociétés Méditerranéennes » (Cnrs) - Université Paul Valéry - Montpellier III