Nouvel Empire

« Retour


Khaled El-Enany, «  »
Khaled El-Enany

fr Publication d’une statuette privée découverte en 1991 lors des fouilles du Conseil Suprême des Antiquités à Atfih et conservée actuellement dans le magasin archéologique du site. Des détails stylistiques et épigraphiques de cette statuette fragmentaire assise permettent de la dater du début du Nouvel Empire. Les textes conservent une formule d’offrandes adressée à Hathor maîtresse d’Atfih – première occurrence sur un monument découvert in situ – au profit de son dédicant Hor, dont la lecture des deux titres est malheureusement lacunaire et incertaine.

uk Publication of a private statuette discovered in 1991 during the excavations of the Supreme Council of Antiquities in Atfih currently kept in the archaeological store of the site. Stylistic and epigraphical details of this fragmentary seated statuette suggest a date at the beginning of the New Kingdom. The texts include an offering formula addressed to Hathor mistress of Atfih – the first occurrence on a monument found in situ – for the benefit of its owner Hor, whose two titles are unfortunately lacunar and uncertain.

Consulter Consulter cet article (11651) - Telecharger Télécharger cet article au format pdf (8240)


David Klotz, «  »
David Klotz

fr En se fondant sur deux représentations du temple Hibis, les céramologues ont longtemps supposé que le tour de potier à pied rapide n’est apparu en Égypte qu’à la période saïto-perse. Une figuration détaillée de Khnoum provenant d’une inscription de Ramsès II au temple de Louqsor récemment découverte indique, cependant, que cette technologie était déjà utilisée au Nouvel Empire.

uk Based on two representations from Hibis temple, ceramicists have long assumed that a fast kick wheel did not appear in Egypt until the Saite-Persian period. A detailed representation of Khnum from the recently uncovered building inscription of Ramesses II at Luxor temple, however, indicates that this technology was already in use during the New Kingdom.

Consulter Consulter cet article (21461) - Telecharger Télécharger cet article au format pdf (8607)


« Deux statuettes de Thot »

ENiM 7, 2014, p. 277-286.

Maxime Panov, «  »
Maxime Panov

fr L’article présente le texte hiéroglyphique, les traductions et commentaires relatifs aux inscriptions de deux statuettes du dieu Thot conservées aujourd’hui au Musée Pouchkine de Moscou (nos. I.1.a 5702 et I.1.a 5703). Le premier objet est attribué à la Basse époque, l’autre, à la fin de la XXe dynastie.

uk The article deals with the study of two figurines of Thoth kept in the Pushkin Museum of Fine Arts, Moscow (Inv. I.1.a 5702 and I.1.a 5703) and presents the hieroglyphic text, translation and textual comments on the inscriptions. The first artifact is dated to the Late period, the other to the end of the 20th dynasty.

Consulter Consulter cet article (12675) - Telecharger Télécharger cet article au format pdf (8200)


Benjamin Durand, «  »
Benjamin Durand

fr La production de vin en Égypte pharaonique est bien connue grâce, notamment, aux nombreuses représentations funéraires peintes dans les tombes nobiliaires, de même que par l’archéologie, par le biais des conteneurs ayant permis son transport et sa conservation. Le détail des méthodes de production, et notamment de fermentation, sont cependant moins bien appréhendées. Le croisement des données picturales et épigraphiques permet néanmoins de lever un voile sur une possible méthode de préparation du vin, le passerillage.

uk The wine production during Pharaonic period is well known thanks to the funeral representations painted in the noble’s tombs as well as to archaeology through the containers that enable their transportation. The detail of the method of production, and especially the fermentation, is however less apprehended. The crossing of pictorial and epigraphic data enables nonetheless to lift the veil on a possible method to produce wine: the passerillage.

Consulter Consulter cet article (9572) - Telecharger Télécharger cet article au format pdf (6589)


Wolfram Grajetzki, «  »
Wolfram Grajetzki

fr Publication de fragments de cercueil trouvés à Abydos et actuellement conservés au Fitzwilliam Museum de Cambridge (E.283.1900). Jusqu’à aujourd’hui, le cercueil était généralement daté de la fin du Moyen Empire mais des parallèles montrent qu’il s’agirait plutôt du début du Nouvel Empire. Les objets trouvés avec le sarcophage sont également publiés et datent du début du Nouvel Empire.

uk Full publication of coffin fragments found at Abydos and now in the Fitzwilliam Museum, Cambridge (E.283.1900). The coffin was hitherto mostly dated to the late Middle Kingdom, but parallels show that it is datable to the early New Kingdom. The objects found with the coffin are published too and also belong mostly to the early New Kingdom.

Consulter Consulter cet article (9989) - Telecharger Télécharger cet article au format pdf (6807)


Johannes AuenmĂĽller, «  »
Johannes AuenmĂĽller

fr L’objet de cet article est la publication d’un moule inédit en céramique destiné à la fabrication d’une plaque de scellement rectangulaire datant du Nouvel Empire. Le moule est actuellement conservé au musée égyptien de l’Université de Bonn en Allemagne. Il appartient initialement à la collection de la ville de Grevenbroich. Après avoir étudié les données prosopographiques, cet article propose une identification de la personne mentionnée sur le moule, un certain directeur du trésor Netjeruimes, avec Netjeruimes Pirikhnawa. Ce dernier, dont la tombe se trouve à Saqqâra, est notamment connu grâce à sa présence dans la correspondance diplomatique égypto-hittite. Ce moule vient ainsi ajouter une attestation supplémentaire au dossier prosopographique de ce haut fonctionnaire ramesside. La conclusion de cet article contient une brève discussion technologique concernant l’usage de ce type de moule dans la fabrication des plaques de faïence rectangulaire.

uk The article aims at publishing a pottery mould for a rectangular New Kingdom sealing plaque. The mould is housed at the Egyptian Museum of Bonn University, Germany, as part of the municipal collection Grevenbroich. After a discussion of its prosopographical data, an identification of the overseer of the treasury Netjeruimes, who is named on the mould, with Netjeruimes Pirikhnawa is proposed. The latter is, inter alia, known as eminent royal messenger from his tomb at Saqqara and in the context of the Egyptian-Hittite diplomatic correspondence. The mould therefore constitutes another significant entry to the prosopographical dossier of this Ramesside high official discussed in the article. The contribution is concluded with a short technological discussion of the use of such moulds for producing rectangular faience plaques.

Consulter Consulter cet article (10676) - Telecharger Télécharger cet article au format pdf (6267)


Federico Contardi, «  »
Federico Contardi

fr Publication de cinq ouchebtis conservés au Museo Archeologico d’Udine. À l’exception d’un ouchebti du Nouvel Empire, les autres datent de l’Époque tardive. Les apports de cette étude concernent le domaine de l’onomastique, avec l’attestation de quelques noms rares. Néanmoins, la comparaison avec du matériel issu de fouilles permet également de replacer quelques-uns de ces ouchebtis dans leur contexte archéologique.

uk Publication of five ushabtis stored in the Museo Archeologico di Udine. With the exception of one of them, which dates to the New Kingdom, the others date to the Late Period. The contribution of this study concerns the onomastic thanks to some names seldom attested. Moreover the comparison with some material discovered during excavations allows to replace this material in his archaeological context.

Consulter Consulter cet article (10500) - Telecharger Télécharger cet article au format pdf (4509)


Louis Dautais, «  »
Louis Dautais

fr « C’est une multitude de navires-kftjw qu’il a faits pour moi… ». Sur l’égyptianité du bateau de type crétois. Au sein du vocabulaire égyptien relatif au monde égéen, le bateau kftjw (i.e. « de type crétois » = BTC) est mentionné à trois reprises dans la documentation, sous les règnes de Thoutmosis III et celui de son fils et successeur, Amenhotep II. Néanmoins, leur signification est aujourd’hui toujours l’objet de débats. D’après les travaux antérieurs des égyptologues et égéanistes, elle pourrait désigner soit la destination du voyage, soit l’origine de la construction et/ou un port d’attache. La relecture de la documentation textuelle permet de démontrer que ces navires sont construits à l’égyptienne, en Égypte, par et pour des Égyptiens.

uk “It’s a multitude of Kftjw-ships that he made for me…”. On the Egyptianity of the Cretan type boat. Within the Egyptian vocabulary related to the Aegean world, the kftjw boat (i.e. “Cretan type” = CTB) is mentioned three times in the documentation during the reigns of Thutmose III and that of his son and successor, Amenhotep II. Nevertheless, its meaning remains controversial. Earlier Egyptologists and Aegeanists scholars interpreted the term either as an indication of the ship’s destination, the origin of its construction or its home port. A reassessment of the textual documentation, however, demonstrates that these ships were built in Egypt, in the Egyptian way, by and for Egyptians.

Consulter Consulter cet article (6336) - Telecharger Télécharger cet article au format pdf (2290)


ENiM 14 - 2021

13 article(s) - 6 septembre 2021.



ENiM 1 à 14 (2008-2021) : 165 articles
1 181 718 téléchargements
2 053 363 consulations.

Index des auteurs Consulter
Mots clés Consulter

Derniers articles : Abonnez vous aux actualités

Ilinca Bartos
Tutankhamun’s Golden Armchair: Its Original Owner and Shape Reconsidered
(ENiM 14, p. 273-284 — 6 septembre 2021) Consulter

Kyle Andrew Weyburne
Determining the Dates of the Illumination of the Great Temple at Abu Simbel and their Relation to Khoiak
(ENiM 14, p. 261-272 — 6 aoĂ»t 2021) Consulter

Radwa El-kemaly
About the Judges of the Spell 125B of the Book of the Dead
(ENiM 14, p. 249-259 — 16 juillet 2021) Consulter

Frédéric Servajean
Les voiliers de Mérérouka
(ENiM 14, p. 229-248 — 7 juin 2021) Consulter

Frédéric Servajean
À propos de quelques termes nautiques égyptiens de l’Ancien Empire
(ENiM 14, p. 189-227 — 10 mai 2021) Consulter

Matthieu BĂ©gon
nḏ = “roi de Ta Sety (Basse-Nubie)”
(ENiM 14, p. 183-188 — 22 avril 2021) Consulter

JĂ©rĂ´me Rizzo
À propos des représentations des statues de particuliers dans l’Ancien Empire. Du pseudo-profil à la figuration en aspective
(ENiM 14, p. 135-181 — 13 avril 2021) Consulter

Robert Steven Bianchi
Two silver skyphoi with Nilotic scenes revisited
(ENiM 14, p. 115-133 — 12 avril 2021) Consulter

Cecilia Benavente Vicente
Ptolemy III Euergetes in Leontopolis (Tell el-Moqdam)? The lost statue of the god Hermes-Triptolemus from the former Fouquet collection (Calouste Gulbenkian Museum Inv. No. 45)
(ENiM 14, p. 91-114 — 4 fĂ©vrier 2021) Consulter

Louis Dautais
“C’est une multitude de navires-kftjw qu’il a faits pour moi...”. Sur l’égyptianité du bateau de type crétois
(ENiM 14, p. 75-89 — 28 janvier 2021) Consulter