Péluse

« Retour


Siro Trevisanato, «  »
Siro Trevisanato

fr Une épidémie liée à une infection par hantavirus portée par des mulots, qui envahirent un campement militaire assyrien, offre la meilleure explication pour l’échec assyrien de l’invasion de l’Égypte vers 700 av. J.-C. La mortalité élevée, associée aux hantavirus chez les humains dans un pays où ce pathogène n’est pas endémique et où, par conséquent, les symptômes de la maladie étaient inconnus, à quoi il faut ajouter la « sélectivité » des décès qui n’affectèrent que les Assyriens, contribuèrent à l’explication delon laquelle seule une intervention surnaturelle avait sauvé la Judée.

uk An epidemic of Hantavirus linked to field mice that swarmed an Assyrian military camp offers the best explanation for the Assyrian failure collapse to invade Egypt around 700 BC. The high mortality rate associated with the disease, in a country where Hantavirus is not endemic, and thus where the symptoms of the disease were unknown, coupled with the “selective” death of the Assyrian soldiers, would explain the interpretation according to which Judea had been saved through supernatural intervention.

Consulter Consulter cet article (4924) - Telecharger Télécharger cet article au format pdf (3778)


2059606 visites - 1091 visite(s) aujourd’hui - 15 connecté(s)
© ENiM - Une revue d’égyptologie sur internet
Équipe Égypte Nilotique et Méditerranéenne - UMR 5140 - « Archéologie des Sociétés Méditerranéennes » (Cnrs) - Université Paul Valéry - Montpellier III