Ramses II

« Retour


David Klotz, «  »
David Klotz

fr En se fondant sur deux représentations du temple Hibis, les céramologues ont longtemps supposé que le tour de potier à pied rapide n’est apparu en Égypte qu’à la période saïto-perse. Une figuration détaillée de Khnoum provenant d’une inscription de Ramsès II au temple de Louqsor récemment découverte indique, cependant, que cette technologie était déjà utilisée au Nouvel Empire.

uk Based on two representations from Hibis temple, ceramicists have long assumed that a fast kick wheel did not appear in Egypt until the Saite-Persian period. A detailed representation of Khnum from the recently uncovered building inscription of Ramesses II at Luxor temple, however, indicates that this technology was already in use during the New Kingdom.

Consulter Consulter cet article (24416) - Telecharger Télécharger cet article au format pdf (10325)


Kyle Andrew Weyburne, «  »
Kyle Andrew Weyburne

fr Le Grand Temple d’Abou Simbel a été construit au XIIIe siècle avant J.C. par Ramsès II. Deux fois par an, le soleil illumine l’intérieur de ce temple, éclairant le couloir de 60 m de long et illuminant un ensemble de statues creusées dans la paroi rocheuse tout au fond du temple. Déterminer les dates exactes d’illumination est difficile car l’accès à Abou Simbel est difficile, le temple a été déplacé et les témoignages avant le déplacement sont rares. Cependant, Jan van der Haagen les a enregistrées en 1959 et de son diagramme, la plage calendérique concernée peut être rétablie. Cet article présente l’hypothèse que les dates d’illumination ont été conçues pour coïncider avec la fête de khoïak à sa place correcte dans l’année naturelle. Nombreux sont ceux qui ont soutenu que le calendrier civil régissait le calendrier des fêtes. Cependant, ce calendrier s’éloignait des vraies saisons au rythme d’un jour tous les quatre ans. J’espère démontrer qu’il était impossible, pour le positionnement de khoïak dans l’année, de ne pas tenir compte de la relation des saisons naturelles avec le calendrier, sinon la famine aurait résulté, et que les illuminations au Grand Temple correspondent à la fête de khoïak dans l’année solaire, lorsqu’on ne peut plus se fier au calendrier pour le faire.

uk The Great Temple at Abu Simbel was built in the 13th century B.C. by Ramses II. Twice a year, the sun illuminates the interior of this temple, shining down the 60 m long corridor and illuminating a set of statues carved into the rock wall at the very back of the temple. Determining the exact dates of illumination is difficult because access to Abu Simbel is restricted, the temple has been relocated, and eyewitness accounts prior to the move are rare, however, Jan van der Haagen took detailed recordings in 1959 and from his diagram, the complete range of dates can be re-established. This article presents the hypothesis that the dates of illumination were designed to coincide with the khoiak festival in its correct place in the natural year. Many have argued that the civil calendar governed the timing of festivals, however, this calendar wandered from the true seasons at the rate of one day every four years. I hope to demonstrate that it was impossible for khoiak’s placement in the year to wander from the natural seasons with the calendar or else famine would have resulted, and that the illuminations at the Great Temple preserved khoiak in its correct placement in the solar year when the calendar could not be relied upon to do so.

Consulter Consulter cet article (5655) - Telecharger Télécharger cet article au format pdf (2312)


Franck Monnier, «  »
Franck Monnier

fr Avec cet article, l’auteur répertorie et analyse les témoignages relatifs aux techniques de siège mises en œuvre lors des assauts lancés sur des forteresses ou des cités fortifiées durant la période pharaonique. Ce travail conduit à réévaluer certains points particulièrement débattus et à reconstituer quelques-uns des dispositifs originaux employés par les armées égyptiennes et koushites.

uk With this article, the author lists and analyses documentation relating to siege techniques which were used during assaults on fortresses or fortified cities during the Pharaonic period. This work leads to reassess some particularly debated points and to reconstructe some of the original devices used by the Egyptian and Kushite armies.

Consulter Consulter cet article (2603) - Telecharger Télécharger cet article au format pdf (1094)


ENiM 15 - 2022

8 article(s) - 6 mai 2022.



ENiM 1 à 15 (2008-2022) : 176 articles
1 483 018 téléchargements
2 527 239 consulations.

Index des auteurs Consulter
Mots clés Consulter

Derniers articles : Abonnez vous aux actualités

Frédéric Servajean
Où les reliefs d’Hatchepsout à Deir el-Bahari situent-ils le pays de Pount ?
(ENiM 15, p. 139-179 — 6 mai 2022) Consulter

Frédéric Servajean
Réflexions à propos des termes nautiques égyptiens (jm(y)-wr.t), « tribord », et (tȝ-wr), « bâbord »
(ENiM 15, p. 123-138 — 26 avril 2022) Consulter

Maxim Panov
The Papyrus CGT 54015
(ENiM 15, p. 117-121 — 12 avril 2022) Consulter

Christophe Thiers
Les temples thébains durant le règne de Vespasien. Apport préliminaire du site d’Ermant
(ENiM 15, p. 93-115 — 1 mars 2022) Consulter

Robert Steven Bianchi
Sealing the Dead
(ENiM 15, p. 75-92 — 5 janvier 2022) Consulter

CENiM - Mise en ligne des volumes Ă©puisĂ©s : Abonnez vous aux actualités

Des Pyramides au Peyrou. L’Égypte ancienne Ă  Montpellier. Actes du colloque du 18 octobre 2018 SociĂ©tĂ© ArchĂ©ologique de Montpellier - Palais Jacques Coeur et des TrĂ©soriers de France sous la direction scientifique de Fr. Servajean et S.H. Aufrère Textes rĂ©unis et Ă©ditĂ©s par L. Rouvière Des Pyramides au Peyrou. L’Égypte ancienne Ă  Montpellier. Actes du colloque du 18 octobre 2018 SociĂ©tĂ© ArchĂ©ologique de Montpellier - Palais Jacques Coeur et des TrĂ©soriers de France sous la direction scientifique de Fr. Servajean et S.H. Aufrère, CENiM 21, Montpellier, 2019 — (1 mars 2019) Consulter

PtolĂ©mĂ©e Épiphane, Aristonikos et les prĂŞtres d’Égypte. Le DĂ©cret de Memphis (182 a.C.). Édition commentĂ©e des stèles Caire RT 2/3/25/7 et JE 44901 Alexandra Nespoulous-Phalippou PtolĂ©mĂ©e Épiphane, Aristonikos et les prĂŞtres d’Égypte. Le DĂ©cret de Memphis (182 a.C.). Édition commentĂ©e des stèles Caire RT 2/3/25/7 et JE 44901, CENiM 12, Montpellier, 2015 — (29 janvier 2016) Consulter

Le myrte & la rose. MĂ©langes offerts Ă  Françoise Dunand par ses Ă©lèves, collègues et amis RĂ©unis par GaĂ«lle Tallet et Christiane Zivie-Coche Le myrte & la rose. MĂ©langes offerts Ă  Françoise Dunand par ses Ă©lèves, collègues et amis, CENiM 9, Montpellier, 2014 — (1 novembre 2014) Consulter

Le matĂ©riel archĂ©ologique et les restes humains de la nĂ©cropole de Dabashiya Françoise Dunand, Bahgat Ahmed Ibrahim, Roger Lichtenberg Le matĂ©riel archĂ©ologique et les restes humains de la nĂ©cropole de Dabashiya, CENiM 7, Montpellier, 2013 — (28 mars 2013) Consulter

Quatre Ă©tudes sur la bataille de Qadech FrĂ©dĂ©ric Servajean Quatre Ă©tudes sur la bataille de Qadech, CENiM 6, Montpellier, 2012 — (26 mai 2012) Consulter

Topographie cultuelle de Memphis 1 a- Corpus. Temples et principaux quartiers de la XVIIIe dynastie StĂ©phane Pasquali Topographie cultuelle de Memphis 1 a- Corpus. Temples et principaux quartiers de la XVIIIe dynastie, CENiM 4, Montpellier, 2011 — (7 mars 2011) Consulter

L'Osiris ANTINOOS Jean-Claude Grenier L'Osiris ANTINOOS, CENiM 1, Montpellier, 2008 — (26 dĂ©cembre 2008) Consulter





2373657 visites - 727 visite(s) aujourd’hui - 18 connecté(s)
© ENiM - Une revue d’égyptologie sur internet
Équipe Égypte Nilotique et Méditerranéenne - UMR 5140 - « Archéologie des Sociétés Méditerranéennes » (Cnrs) - Université Paul Valéry - Montpellier III