Textes funéraires

« Retour


Bernard Mathieu, «  »
Bernard Mathieu

fr À l’instar du théonyme « Seth », le théonyme « Horus » est éminemment polysémique. Fondé sur l’analyse de plus de 900 attestations dans les Textes des Pyramides, cet article tente de classifier les différents référents théologiques, depuis le modèle archaïque, à portée historiographique, d’Horus de Hiéraconpolis jusqu’à l’élaboration de la figure d’Horus l’enfant héritier de son père Osiris. Au-delà du discours religieux, comme toujours, se laissent deviner les évolutions d’une pensée politique et les lourdes implications idéologiques de la diffusion du dogme osirien.

uk Just as « Seth » appears to be, the god name « Horus » is an highly polysemic character. Through the analysis of over 900 occurrences in the Pyramid Texts, this paper attempts to classify the various theological referents, from the archaic model of Horus of Hieraconpolis – built for historiographical purpose – to the development of the character of Horus the child, heir of his father Osiris. Beyond the religious discourse, as usual, one can guess the trends of a political thought and the heavy ideological implications of the spread of the Osirian dogma.

Consulter Consulter cet article (16191) - Telecharger Télécharger cet article au format pdf (9547)


Annie Gasse, «  »
Annie Gasse , Florence Albert, Silvia Einaudi, Isabelle Régen, Claude Traunecker

fr Le 24 février 2015 s’est tenue à Montpellier une table ronde rassemblant les membres du projet « La Thèbes des morts » inscrit dans le cadre du LabEx Archimède. Les participants ont exposé le bilan d’un an de travail et, chacun dans son domaine a montré comment, au cours du Ier millénaire avant J.-C., s’est manifestée la dynamique de la pensée thébaine dans le domaine funéraire. On trouvera ici un résumé des communications.

uk On February 24th 2015, in Montpellier a workshop was held gathering the members of the project “La Thèbes des morts” as part of the LabEx Archimède. The participants have presented an overview of their work after one year, each of them, in their field, demonstrating how, during the Ist millenary B.C, the Theban way of thinking has shown in the funerary field. A summary of each of these communications can here be found .

Consulter Consulter cet article (12379) - Telecharger Télécharger cet article au format pdf (6830)


Gábor W. Nemes, «  »
Gábor W. Nemes

fr Étant une des rares constellations à pouvoir être identifiées avec une certitude raisonnable comme la (Grande) Casserole, une partie de la Grande Ourse, l’astérisme égyptien de Msḫtjw (la Cuisse du taureau) a reçu une attention particulière dans les études égyptologiques modernes. Sur certains couvercles de cercueil du Moyen Empire, il apparaît comme une patte antérieure du taureau, tandis que, depuis le Nouvel Empire, il est représenté soit comme un taureau, soit comme un taureau avec ou sans membres, surtout dans les tombeaux royaux et ceux des élites, faisant partie du diagramme qui présente les constellations du ciel du nord. Étant donné que les représentations de Msḫtjw apparaissent dans un environnement qui peut être étroitement associé à la sphère mortuaire, on peut poser la question de la relation qu’elles entretenaient avec les rituels et les textes funéraires et, plus généralement, avec la notion d’au-delà. Le but du présent article est de retrouver les traces des références mythologiques les plus importantes qui renvoient à la constellation en question et de tenter de souligner sa signification comme partie d’un ensemble ayant joué un rôle clé dans la résurrection du défunt osirianisé. Puisque toutes les sources prototypiques actuellement connues représentant Msḫtjw proviennent du Moyen et du Nouvel Empire, avec quelques variantes dérivées des périodes tardives, il a été jugé opportun de traiter principalement ces variantes au cours de cette étude. En conséquence, l’accent a été mis sur les sources textuelles de l’Ancien au Nouvel Empire, en tenant compte des allusions postérieures, qui complètent les sources les plus anciennes.

uk The ancient Egyptian constellation of Msḫtjw, or the Bull’s Foreleg, has obtained a unique position in modern Egytological studies as being one of the rare asterisms which can be identified with considerable certainty as our modern day Big Dipper, a part of Ursa Major. On certain Middle Kingdom coffin lids it appears as a bull’s foreleg, while from the New Kingdom on it is represented either in the from of a bull, or as a bull with or without rudimentary limbs, mostly in elite and royal tombs as being part of the diagram presenting the constellations of the northern sky. Since these depictions of Msḫtjw appear in an environment intimately related to the mortuary sphere, the question arises as to what relationship it possibly had with mortuary rituals and liturature, and – in a broader sense – with the notion of the Afterlife. The present paper endeavours to trace the most important mythological references pertaining to the examined constellation, and thereby attempts to pinpoint its significance as part of a presumed source narrative, which played a key role in the apotheosis of the Osirian deceased. Since all the presently known prototypal sources depicting Msḫtjw stem from the Middle and the New Kingdoms with only derived variants from the later periods, it was considered appropriate to discuss mainly these earlier variants during the course of this study. Accordingly, greater emphasis was put on textual sources spanning from the Old to the New Kingdom, supplied with the important echoes of mythico-religious references of later times, which tangibly justify and supplement the earliest attestable narratives.

Consulter Consulter cet article (8477) - Telecharger Télécharger cet article au format pdf (3088)


ENiM 14 - 2021

7 article(s) - 13 avril 2021.



ENiM 1 à 14 (2008-2021) : 159 articles
991 420 téléchargements
1 754 002 consulations.

Index des auteurs Consulter
Mots clés Consulter

Derniers articles : Abonnez vous aux actualités

Jérôme Rizzo
À propos des représentations des statues de particuliers dans l’Ancien Empire. Du pseudo-profil à la figuration en aspective
(ENiM 14, p. 135-181 — 13 avril 2021) Consulter

Robert Steven Bianchi
Two silver skyphoi with Nilotic scenes revisited
(ENiM 14, p. 115-133 — 12 avril 2021) Consulter

Cecilia Benavente Vicente
Ptolemy III Euergetes in Leontopolis (Tell el-Moqdam)? The lost statue of the god Hermes-Triptolemus from the former Fouquet collection (Calouste Gulbenkian Museum Inv. No. 45)
(ENiM 14, p. 91-114 — 4 février 2021) Consulter

Louis Dautais
“C’est une multitude de navires-kftjw qu’il a faits pour moi...”. Sur l’égyptianité du bateau de type crétois
(ENiM 14, p. 75-89 — 28 janvier 2021) Consulter

Stéphane Polis, Luc Desert, Peter Dils, Jorke Grotenhuis, Vincent Razanajao, Tonio Sebastian Richter, Serge Rosmorduc, Simon D. Schweitzer, Daniel A. Werning, Jean Winand
The Thot Sign List (TSL). An open digital repertoire of hieroglyphic signs
(ENiM 14, p. 55-74 — 26 janvier 2021) Consulter

Charly De Maré
The ‘Abaton Decree’. Philological Study of Religious Texts from Philae
(ENiM 14, p. 21-54 — 25 janvier 2021) Consulter

Jonathan Maître
L’histoire d’Ḥm-jwnw et du vilain (petit) canard
(ENiM 14, p. 1-19 — 15 janvier 2021) Consulter

Adrien Louarn
“Agir en mâle, étant une femme”
(ENiM 13, p. 311-317 — 30 décembre 2020) Consulter

Simon Delvaux
Étude comparative des relevés de J.G. Wilkinson et A. Ricci sur les sites de Semna et Koumma
(ENiM 13, p. 285-310 — 2 décembre 2020) Consulter

Sidonie Privat
La voûte en briques crues dans le contexte funéraire nubien
(ENiM 13, p. 275-283 — 2 novembre 2020) Consulter



2119271 visites - 1491 visite(s) aujourd’hui - 5 connecté(s)
© ENiM - Une revue d’égyptologie sur internet
Équipe Égypte Nilotique et Méditerranéenne - UMR 5140 - « Archéologie des Sociétés Méditerranéennes » (Cnrs) - Université Paul Valéry - Montpellier III