deuxième chapelle de Toutankhamon 1321

« Retour


Hanane Gaber, «  »
Hanane Gaber

fr L’examen d'une scène figurée sur le troisième registre de la deuxième chapelle de Toutânkhamon (1321) permet de cerner la nature des traits obliques, projetés par six déesses sur les têtes de six serpents, dénommés chacun « celui au mauvais visage (ḏwy-ḥr) ». Il est question de savoir s’il s’agit de d’eau ou de feu. Un examen contextuel de cette représentation, en particulier du nom, des caractéristiques de ces reptiles, de l’iconographie et des légendes accolées aux divinités, a permis de reconnaître dans ces lignes obliques des flammes. Si les mains des déesses répandent le feu, ce geste s’explique par la lumière du soleil qu’elles incarnent et qu'elles projettent sur les ennemis de Rê afin de les enflammer.

uk The study of a scene depicted on the third register of the second chapel of Tutankhamun (1321) helps to identify the nature of the slanting lines projected by six goddesses over the heads of six snakes, each one of them named “wicked of face (ḏwy-ḥr)”. The question is whether these lines refer to water or fire. A contextual analysis of this representation, particularly the name, the characteristics of the snakes, as well as the iconography of the goddesses and the captions attached to them, reveal that these lines represent fire. If the goddesses’ hands spread out flames, this gesture could be explained by the solar light that they represent and project towards the enemies of Re in order to burn them.

Consulter Consulter cet article (7984) - Telecharger Télécharger cet article au format pdf (4978)


2058174 visites - 671 visite(s) aujourd’hui - 11 connecté(s)
© ENiM - Une revue d’égyptologie sur internet
Équipe Égypte Nilotique et Méditerranéenne - UMR 5140 - « Archéologie des Sociétés Méditerranéennes » (Cnrs) - Université Paul Valéry - Montpellier III