références mythologiques

« Retour


Gábor W. Nemes, «  »
Gábor W. Nemes

fr Étant une des rares constellations à pouvoir être identifiées avec une certitude raisonnable comme la (Grande) Casserole, une partie de la Grande Ourse, l’astérisme égyptien de Msḫtjw (la Cuisse du taureau) a reçu une attention particulière dans les études égyptologiques modernes. Sur certains couvercles de cercueil du Moyen Empire, il apparaît comme une patte antérieure du taureau, tandis que, depuis le Nouvel Empire, il est représenté soit comme un taureau, soit comme un taureau avec ou sans membres, surtout dans les tombeaux royaux et ceux des élites, faisant partie du diagramme qui présente les constellations du ciel du nord. Étant donné que les représentations de Msḫtjw apparaissent dans un environnement qui peut être étroitement associé à la sphère mortuaire, on peut poser la question de la relation qu’elles entretenaient avec les rituels et les textes funéraires et, plus généralement, avec la notion d’au-delà. Le but du présent article est de retrouver les traces des références mythologiques les plus importantes qui renvoient à la constellation en question et de tenter de souligner sa signification comme partie d’un ensemble ayant joué un rôle clé dans la résurrection du défunt osirianisé. Puisque toutes les sources prototypiques actuellement connues représentant Msḫtjw proviennent du Moyen et du Nouvel Empire, avec quelques variantes dérivées des périodes tardives, il a été jugé opportun de traiter principalement ces variantes au cours de cette étude. En conséquence, l’accent a été mis sur les sources textuelles de l’Ancien au Nouvel Empire, en tenant compte des allusions postérieures, qui complètent les sources les plus anciennes.

uk The ancient Egyptian constellation of Msḫtjw, or the Bull’s Foreleg, has obtained a unique position in modern Egytological studies as being one of the rare asterisms which can be identified with considerable certainty as our modern day Big Dipper, a part of Ursa Major. On certain Middle Kingdom coffin lids it appears as a bull’s foreleg, while from the New Kingdom on it is represented either in the from of a bull, or as a bull with or without rudimentary limbs, mostly in elite and royal tombs as being part of the diagram presenting the constellations of the northern sky. Since these depictions of Msḫtjw appear in an environment intimately related to the mortuary sphere, the question arises as to what relationship it possibly had with mortuary rituals and liturature, and – in a broader sense – with the notion of the Afterlife. The present paper endeavours to trace the most important mythological references pertaining to the examined constellation, and thereby attempts to pinpoint its significance as part of a presumed source narrative, which played a key role in the apotheosis of the Osirian deceased. Since all the presently known prototypal sources depicting Msḫtjw stem from the Middle and the New Kingdoms with only derived variants from the later periods, it was considered appropriate to discuss mainly these earlier variants during the course of this study. Accordingly, greater emphasis was put on textual sources spanning from the Old to the New Kingdom, supplied with the important echoes of mythico-religious references of later times, which tangibly justify and supplement the earliest attestable narratives.

Consulter Consulter cet article (6803) - Telecharger Télécharger cet article au format pdf (2265)


2058183 visites - 690 visite(s) aujourd’hui - 10 connecté(s)
© ENiM - Une revue d’égyptologie sur internet
Équipe Égypte Nilotique et Méditerranéenne - UMR 5140 - « Archéologie des Sociétés Méditerranéennes » (Cnrs) - Université Paul Valéry - Montpellier III