regional bans

« Retour


Sydney H. AufrĂšre, «  »
Sydney H. AufrĂšre

fr Cette enquĂȘte Ă  nouveaux frais aborde, sous un Ă©clairage anthropozoologique, le paradoxe relatif au comportement polarisĂ© des Égyptiens vis-Ă -vis des crocodiles sauvages et des crocodiles apprivoisĂ©s. Ces diffĂ©rences d’attitudes ne reposent pas sur une opposition entre les deux espĂšces indistinctement rĂ©parties dans toute l’étendue de la basse vallĂ©e du Nil – Crocodylus niloticus LAURENTI, 1768 et Crocodylus suchus HEKKALA et al., 2011 –, mĂȘme si une pression de la premiĂšre espĂšce s’est exercĂ©e sur la seconde, laquelle reprĂ©sente l’essentiel des momies de crocodiles. Le portrait de la situation que dressent diffĂ©rents auteurs (HĂ©rodote, Diodore de Sicile, Strabon, Élien, Philon d’Alexandrie), sans tenir compte des deux espĂšces attestĂ©es, est corroborĂ© non seulement par l’étude de la documentation archĂ©ologique Ă©gyptienne, mais aussi par deux approches anthropologiques dans deux contrĂ©es diffĂ©rentes dont les habitants partagent des territoires avec Crocodylus niloticus LAURENTI, 1768. En Afrique de l’ouest, en particulier au Mali, chez les Dogons, qui opposent crocodiles inoffensifs ou sacrĂ©s et dangereux ou « ordinaires » avec des consĂ©quences sur le quotidien des habitants ; Ă  Madagascar, oĂč les situations rĂ©gionales, fortement contrastĂ©es, font apparaĂźtre un culte aux ancĂȘtres, des aspects judiciaires (ordalies), des vengeances divines. La comparaison de la situation Ă©gyptienne avec celles de l’ouest africain et de Madagascar permet de mieux cerner les diffĂ©rences de comportements des riverains de la vallĂ©e du Nil selon que leurs crocodiles y sont honnis et massacrĂ©s (Tentyris = Dendara, Apollinopolis = Edfou, ÉlĂ©phantine) ou sacrĂ©s et vĂ©nĂ©rĂ©s (Ma’abda = Samoun, Ombos = KĂŽm Ombo, Antaeoplis-Qaou el-QĂ©bir, ChĂ©nosbokion, Coptos, Crocodilopolis-Soumenou = Gebelein, lac MoĂ©ris, ArsinoĂ©-Crocodilopolis), mettant en relief des croyances et des interdits rĂ©gionaux.

uk This fresh investigation takes an anthropozoological look at the paradox of Egyptians' polarized behavior towards wild and tame crocodiles. These differences in attitude are not based on an opposition between the two species indiscriminately distributed throughout the lower Nile valley—Crocodylus niloticus LAURENTI, 1768 and Crocodylus suchus HEKKALA et al., 2011–even though the former exerted pressure on the latter, which accounted for the bulk of crocodile mummies. The picture painted by various authors (Herodotus, Diodorus Siculus, Strabo, Elian, Philo of Alexandria), regardless of the two attested species, is corroborated not only by the study of Egyptian archaeological documentation, but also by two anthropological approaches in two different regions whose inhabitants share territories with Crocodylus niloticus LAURENTI, 1768. In West Africa, particularly in Mali, among the Dogons, who contrast harmless or sacred crocodiles with dangerous or “ordinary” crocodiles, with consequences for the daily lives of the inhabitants; in Madagascar, where regional situations are highly contrasted, revealing ancestor worship, judicial aspects (ordalies) and divine vengeance. A comparison of the Egyptian situation with those of West Africa and Madagascar provides a clearer picture of the differences in the behavior of people living along the Nile Valley, depending on whether their crocodiles are reviled and massacred (Tentyris = Dendara, Apollinopolis = Edfou, Elephantine) or sacred and venerated (Ma‘abda = Samun, Ombos = Kom Ombo, Antaeoplis-Qaou el-Qebir, Chenosbokion, Coptos, Crocodilopolis-Sumenu = Gebelein, Moeris lake, Arsinoe-Crocodilopolis), highlighting regional beliefs and bans.

Consulter Consulter cet article (7180) - Telecharger Télécharger cet article au format pdf (3410)


ENiM 15 - 2022

15 article(s) - 17 juillet 2024.



ENiM 1 à 17 (2008-2024) : 216 articles
3 147 161 téléchargements
5 008 275 consulations.

Index des auteurs Consulter
Mots clés Consulter

Derniers articles : Abonnez vous aux actualités

Adeline Bats
Les lieux d’élevage du bĂ©tail (mត.t, jhȝy et sȝ-pr) et leur administration entre l’Ancien et le Nouvel Empire
(ENiM 17, p. 221-265 — 17 juillet 2024) Consulter

Frédéric Servajean
Navigation égyptienne 4 Le mot , ƥnnw.w / ƥnn.w, « manoeuvres dormantes »
(ENiM 17, p. 215-219 — 27 mai 2024) Consulter

Frédéric Servajean
Navigation Ă©gyptienne 3. Les mots áž«t-áčŻÈw, « mĂąt » (dotĂ© de tous les Ă©lĂ©ments du grĂ©ement), áž«t « mĂąt » (dotĂ© uniquement des manoeuvres dormantes), jbw, « drisse », et áčŻÈw, « voile » (dotĂ©e de ses vergues et des manoeuvres courantes)
(ENiM 17, p. 201-213 — 22 mai 2024) Consulter

Frédéric Servajean
Navigation Ă©gyptienne 2. Les mots áž«ft-áž„r, « Ă©tai », ងȝ-áčŻÈw, « pataras », et nfw, « hauban »
(ENiM 17, p. 183-200 — 16 mai 2024) Consulter

Frédéric Servajean
Navigation Ă©gyptienne 1. Les mots tȝw.t / tȝy.t, áčŻÈw.t et áž„tȝw, « voile » (d’un bateau)
(ENiM 17, p. 171-181 — 13 mai 2024) Consulter

TDENiM - Mise en ligne des volumes Ă©puisĂ©s : Abonnez vous aux actualités

Au-delĂ  du toponyme. Une approche territoriale. Égypte & MĂ©diterranĂ©e antiques sous la direction de JĂ©rĂŽme Gonzalez et StĂ©phane Pasquali Au-delĂ  du toponyme. Une approche territoriale. Égypte & MĂ©diterranĂ©e antiques, TDENiM 1, Montpellier, 2019 — (dĂ©cembre 2019) Consulter

CENiM - Mise en ligne des volumes Ă©puisĂ©s : Abonnez vous aux actualités

Des Pyramides au Peyrou. L’Égypte ancienne Ă  Montpellier. Actes du colloque du 18 octobre 2018 SociĂ©tĂ© ArchĂ©ologique de Montpellier - Palais Jacques Coeur et des TrĂ©soriers de France sous la direction scientifique de Fr. Servajean et S.H. AufrĂšre Textes rĂ©unis et Ă©ditĂ©s par L. RouviĂšre Des Pyramides au Peyrou. L’Égypte ancienne Ă  Montpellier. Actes du colloque du 18 octobre 2018 SociĂ©tĂ© ArchĂ©ologique de Montpellier - Palais Jacques Coeur et des TrĂ©soriers de France sous la direction scientifique de Fr. Servajean et S.H. AufrĂšre, CENiM 21, Montpellier, 2019 — (1 mars 2019) Consulter

PtolĂ©mĂ©e Épiphane, Aristonikos et les prĂȘtres d’Égypte. Le DĂ©cret de Memphis (182 a.C.). Édition commentĂ©e des stĂšles Caire RT 2/3/25/7 et JE 44901 Alexandra Nespoulous-Phalippou PtolĂ©mĂ©e Épiphane, Aristonikos et les prĂȘtres d’Égypte. Le DĂ©cret de Memphis (182 a.C.). Édition commentĂ©e des stĂšles Caire RT 2/3/25/7 et JE 44901, CENiM 12, Montpellier, 2015 — (29 janvier 2016) Consulter

Le myrte & la rose. MĂ©langes offerts Ă  Françoise Dunand par ses Ă©lĂšves, collĂšgues et amis RĂ©unis par GaĂ«lle Tallet et Christiane Zivie-Coche Le myrte & la rose. MĂ©langes offerts Ă  Françoise Dunand par ses Ă©lĂšves, collĂšgues et amis, CENiM 9, Montpellier, 2014 — (1 novembre 2014) Consulter

Le matĂ©riel archĂ©ologique et les restes humains de la nĂ©cropole de Dabashiya Françoise Dunand, Bahgat Ahmed Ibrahim, Roger Lichtenberg Le matĂ©riel archĂ©ologique et les restes humains de la nĂ©cropole de Dabashiya, CENiM 7, Montpellier, 2013 — (28 mars 2013) Consulter

Quatre Ă©tudes sur la bataille de Qadech FrĂ©dĂ©ric Servajean Quatre Ă©tudes sur la bataille de Qadech, CENiM 6, Montpellier, 2012 — (26 mai 2012) Consulter

Topographie cultuelle de Memphis 1 a- Corpus. Temples et principaux quartiers de la XVIIIe dynastie StĂ©phane Pasquali Topographie cultuelle de Memphis 1 a- Corpus. Temples et principaux quartiers de la XVIIIe dynastie, CENiM 4, Montpellier, 2011 — (7 mars 2011) Consulter

L'Osiris ANTINOOS Jean-Claude Grenier L'Osiris ANTINOOS, CENiM 1, Montpellier, 2008 — (26 dĂ©cembre 2008) Consulter





3265570 visites - 1234 visite(s) aujourd’hui - 13 connecté(s)
© ENiM - Une revue d’égyptologie sur internet
Équipe Égypte Nilotique et Méditerranéenne - UMR 5140 - « Archéologie des Sociétés Méditerranéennes » (Cnrs) - Université Paul Valéry - Montpellier III