stèle

« Retour


Annie Gasse, «  »
Annie Gasse

fr L’article présente une stèle d’un modèle rare : imitant l’iconographie des cippes d’Horus, l’objet montre une Isis sur les crocodiles. Le texte du verso, proche du texte A de Daressy, souligne par des formules inusitées le rôle d’Isis magicienne protectrice de son enfant Horus.

uk The article presents a rare model of stela. Imitating the iconography of the cippi of Horus, the object shows an Isis on the crocodiles : the text on the reverse, very close to text A of Daressy underlines through uncommon formulae Isis'role as a magician and protector of her child Horus.

Consulter Consulter cet article (10346) - Telecharger Télécharger cet article au format pdf (6346)


Julianna Kitti Paksi, «  »
Julianna Kitti Paksi

fr Le fragment C  (KRI V 247, 1–8) est un grand bloc détaché qui contient huit lignes de texte provenant de la double stèle de Ramsès III à Karnak. Sa position précise a été débattue depuis les années 1950. Cet article invoque des arguments philologiques et épigraphiques permettant de repositionner le bloc au niveau de la partie supérieure de la stèle septentrionale de Ramsès III. La nouvelle lecture des lignes 7 à 14 de la stèle septentrionale – qui est présentée ici en transcription hiéroglyphique, en translittération et en traduction – respecte la cohérence de l’articulation générale de l’inscription.

uk Fragment C (KRI V 247, 1–8) is a large loose block with parts of eight lines of Ramesses III’s Great Double Stela in Karnak. Its exact position has been debated since the 1950s. The present paper provides philological and epigraphical arguments for its placement to the upper part of the Northern Stela of Ramesses III’s double monument. The new reading of lines 7–14 of the Northern Stela, which is presented here in hieroglyphic transcript as well as in transliteration and translation, respects the coherence of the overall articulation of the double inscription.

Consulter Consulter cet article (6221) - Telecharger Télécharger cet article au format pdf (4314)


Hugues Perdriaud, «  »
Hugues Perdriaud

fr Sur l’ensemble des cinq stèles royales découvertes au début du XXe siècle dans les vestiges du « temple T » fondé par Taharqa (XXVe dynastie dite « éthiopienne ») sur le site moderne de Kawa, au Soudan, trois font explicitement référence à l’an VI du règne. Cette année semble avoir été particulièrement riche en évènements positifs prompts à servir le récit ultérieur de la geste royale : une inondation généreuse, les retrouvailles d’un fils et de sa mère et la (re)fondation du sanctuaire de Kawa dédié à Amon. Cet article remet en perspective ces différents épisodes au moyen de l’analyse des textes des stèles et de leur rapprochement avec d’autres sources.

uk From the corpus of 5 royal stelas dicovered in earlier XXth Century in the ruins of “Temple T”, in Taharqo’s sanctuary of Kawa (Sudan), 3 refer to the year 6 of King’s reign. This year seems to have been momentous in positive events to serve subsequently the royal gesture: a generous flood, the meeting of a son and his mother and the (re)foundation of the Kawa shrine dedicated to Amun. This article puts these episodes into perspective by analysing the texts of the stelas and bringing them closer to other sources.

Consulter Consulter cet article (5908) - Telecharger Télécharger cet article au format pdf (2247)


2058869 visites - 789 visite(s) aujourd’hui - 11 connecté(s)
© ENiM - Une revue d’égyptologie sur internet
Équipe Égypte Nilotique et Méditerranéenne - UMR 5140 - « Archéologie des Sociétés Méditerranéennes » (Cnrs) - Université Paul Valéry - Montpellier III