Jonathan Maître


« Comme un oiseau sur la branche... »

ENiM 10, 2017, p. 89-101.

Jonathan Maître, «  »
Jonathan Maître

fr Perdus en plein désert, les bords du Nil sont un biotope prisé par de nombreuses espèces animales et végétales, amenées à coexister sur ce territoire restreint. Les plus opportunistes, à l’exemple des milans, devinrent rapidement des commensaux de l’Homme, aux yeux duquel ils représentent une figure familière du folklore animalier. Si fascinante soient-elles aux yeux des artistes de Pharaon, faune et flore sont pourtant perçues à travers le filtre de la cosmovision qui les dote d’une valeur symbolique plus ou moins forte et polysémique. Produit culturel, jusqu’où le dessin pharaonique pouvait-il être naturaliste ? Au-delà de l’identification d’un taxon précis, le renouveau des approches éthologiques de l’Histoire de l’art égyptien, permet de mieux saisir le fonctionnement du processus de sélection qui conduisent l’imagier à composer un contenu formel à l’attention de ses publics, attentifs à la réactualisation de ses mythes fondateurs.

uk Lost in the desert, the banks of the Nile are a biotope prized by many animal and vegetal species, brought to coexist in this restricted territory. The most opportunistic, like kites, soon became Humans’ commensals, for whom they are a familiar figure of their animal folklore. However they are fascinating into the eyes of Pharaoh’s artists, fauna and flora are perceived through the filter of cosmovision which gives them a symbolic value that is more or less strong and polysemic. As a cultural product, how far could pharaonic drawing be naturalistic? Beyond identifying a specific taxon, the renewal of ethological approaches to the History of Egyptian art, allows us to better understand the functioning of the selection process that leads the illustrator to compose a formal content to the attention of its audiences, attentive to the updating of its founding myths.

Consulter Consulter cet article (6671) - Telecharger Télécharger cet article au format pdf (4370)


« L’histoire d’Ḥm-jwnw et du vilain (petit) canard »

ENiM 14, 2021, p. 1-19.

Jonathan Maître, «  »
Jonathan Maître

fr Partant de l’étude de la composition des menus de repas funéraires à l’Ancien Empire, l’article présente une réflexion sur la perception de la classe des Aves dans la catégorisation des créatures du Monde pharaonique. Un développement particulier est consacré l’Ouette d’Égypte en raison de l’intérêt que représente la résolution symbolique de cette figure animalière complexe, objet tantôt d’approbation et de rejet selon les contextes culturels. On s’interroge, pour finir, sur le sens de deux titres portés par des fonctionnaires au Moyen Empire.

uk Starting from studying of the composition of funeral meal menus in the Old Kingdom, the article presents a reflection on the perception of the Aves class in the categorization of creatures of the Pharaonic World. A particular development is the Egyptian Goose because of the interest represented by the symbolic resolution of this complex animal figure, which is sometimes approved and rejected according to cultural contexts. Finally, we consider the meaning of two titles of civil servants carried to the Middle Kingdom.

Consulter Consulter cet article (546) - Telecharger Télécharger cet article au format pdf (285)


2058879 visites - 808 visite(s) aujourd’hui - 9 connecté(s)
© ENiM - Une revue d’égyptologie sur internet
Équipe Égypte Nilotique et Méditerranéenne - UMR 5140 - « Archéologie des Sociétés Méditerranéennes » (Cnrs) - Université Paul Valéry - Montpellier III